Choix de la matière première et modes de gouvernance au sein des chaînes laitières industrielles au Sénégal

La question laitière est un thème socialement sensible au Sénégal, à cause des tensions entre demande et offre en produits laitiers. Au maillon de la transformation, le choix entre lait local et lait en poudre s’impose aujourd’hui aux acteurs de la chaîne de valeur. Dans cet article, nous nous interrogeons sur la relation existante entre les caractéristiques des transactions qui sont liées à la matière première et les formes organisationnelles mises en place par les acteurs économiques. Pour ce faire, nous nous appuyons sur l’Économie des coûts de transaction et la théorie de la Gouvernance des chaînes globales de valeur, qui nous offrent les outils pour analyser les transactions dans leur entièreté. Des entretiens qualitatifs menés aux différents maillons des chaînes laitières industrielles sénégalaises nous ont permis de constater que les acteurs économiques ajustent leurs modes de gouvernance sur les caractéristiques des transactions, qui sont influencées par le choix de la matière première. La chaîne du lait en poudre se distingue par des interactions brèves résultant surtout de la coordination sur les prix, l’incertitude sur les prix étant élevée et les fournisseurs nombreux. La chaîne du lait local se caractérise par des contrats relationnels de longue durée, s’appuyant sur des repères tels que la réputation et la confiance, à cause notamment de la complexité des transactions et de la saisonnalité de l’offre en lait.


Issue Date:
2016-09
Publication Type:
Conference Paper/ Presentation
PURL Identifier:
http://purl.umn.edu/249304
Total Pages:
28
JEL Codes:
L1-14; O1-13; Q1-13




 Record created 2017-04-01, last modified 2017-04-26

Fulltext:
Download fulltext
PDF

Rate this document:

Rate this document:
1
2
3
 
(Not yet reviewed)