Evaluation d’une réforme de la politique alimentaire : le cas du système égyptien

Les subventions aux produits alimentaires constituent l’une des politiques envisagées pour protéger le bien-être des consommateurs des hausses de prix des denrées alimentaires, en particulier lorsque des importations alimentaires ou agricoles doivent pallier l’insuffisance de la production locale. Le cas de l’Egypte est particulièrement intéressant à cet égard, ce pays ayant mis en place un système de subvention et de rationnement de denrées de base depuis plus de 50 ans, tout en étant l’un des premiers importateurs mondiaux de céréales. Afin d’évaluer l’impact potentiel d’une réforme du système égyptien de subvention à la consommation des ménages, il est nécessaire de représenter la demande alimentaire de ces derniers en distinguant les produits selon leur mode d’accès : marché local « libre » ou prix subventionné, quota individuel ou absence de rationnement. Nous modélisons la demande de produits alimentaires par un système mixte permettant la prise en compte d’un rationnement et/ou la subvention de certains produits dans le cas égyptien. Les estimations des élasticités prix et revenu pour un ensemble de biens alimentaires sont ensuite utilisées pour simuler l’impact d’un abandon de la politique de subvention pour plusieurs de ces produits, sous différents scénarios de hausse des prix des denrées agricoles importées. Les résultats montrent que les ménages ruraux situés dans les catégories les moins favorisées de la population égyptienne seraient les plus affectés par un abandon des subventions sur les produits de première nécessité (farine, pain, huile, etc.)


Issue Date:
2014-11
Publication Type:
Journal Article
DOI and Other Identifiers:
ISSN : 1778-4379 (Other)
PURL Identifier:
http://purl.umn.edu/190887
Published in:
INRA Sciences Sociales, 2014
Total Pages:
2

Fulltext:
Download fulltext
PDF

Rate this document:

Rate this document:
1
2
3
 
(Not yet reviewed)