Les biocarburants de première génération : un bilan mondial mitigé

La croissance démographique et l’amélioration du pouvoir d’achat dans plusieurs zones économiques du monde contribuent à une consommation accrue d’énergie fossile et à une plus grande volatilité des prix de l’énergie. Les préoccupations face au « changement climatique » incitent, par ailleurs, à en réduire l’utilisation afin de contribuer à la diminution des émissions de gaz à effet de serre (GES) d’origine anthropique. Ces deux mouvements ont stimulé, depuis une dizaine d’années, la recherche de sources d’énergies alternatives plus « vertes » ou « renouvelables » telles que le vent, le soleil ou la biomasse. Les biocarburants constituent l’une de ces alternatives aux énergies fossiles. C’est dans cet esprit que la majorité des pays développés ou émergents ont mis en oeuvre des politiques de soutien au développement de la production et de l’utilisation de biocarburants. Dans de nombreux pays, ces politiques visent également à soutenir l’activité agricole et à promouvoir le développement économique dans le milieu rural. Cette synthèse, basée sur la valorisation de travaux issus des recherches du département SAE2 de l’INRA et des organismes compétents (ADEME, Agence Internationale de l’Energie, FAO, IFPRI, OCDE, etc.), dresse un bilan du secteur des biocarburants à une échelle mondiale en veillant à mettre en évidence ses implications en termes énergétique et environnemental. Elle s’intéresse aussi aux mesures de soutien accordées par les pouvoirs publics pour favoriser le développement de cette filière et s’interroge sur ses implications en termes de sécurité alimentaire mondiale.


Issue Date:
2012-03
Publication Type:
Journal article
DOI and Other Identifiers:
ISSN : 1778-4379 (Other)
PURL Identifier:
http://purl.umn.edu/140189
Published in:
INRA Sciences Sociales
Total Pages:
7

Fulltext:
Download fulltext
PDF

Rate this document:

Rate this document:
1
2
3
 
(Not yet reviewed)