Echanges intra-firme et intégration européenne : le cas des firmes multinationales de l'agro-alimentaire

La firme multinationale (FMN), par définition, contrôle un ensemble de filiales localisées dans différents pays. Elle dispose ainsi de la capacité d'internaliser une partie de ses échanges internationaux au sein d'un marché interne à son organisation (échanges intra-firme). De ce fait, ces échanges intra-firme (EIF) deviennent-ils la norme des échanges internationaux dans le contexte de globalisation croissante des firmes et de régionalisation des économies ? Ils se sont en tout cas très fortement développés dans le secteur agro-alimentaire. Un tiers des échanges internationaux de la France en produits agricoles et alimentaires était réalisé à l'intérieur des firmes multinationales en 1999. Ainsi, loin de générer une substitution entre production et échanges, la constitution des FMN conduit à une transformation dans la nature des échanges, dont les déterminants peuvent différer de ceux réalisés directement sur le marché.


Issue Date:
2006-11
Publication Type:
Journal Article
DOI and Other Identifiers:
ISSN : 0988-3266 (Other)
PURL Identifier:
http://purl.umn.edu/139940
Published in:
INRA Sciences Sociales
Total Pages:
4

Fulltext:
Download fulltext
PDF

Rate this document:

Rate this document:
1
2
3
 
(Not yet reviewed)